Lancement d’une compétition pour donner un nom à la vanille biosynthétique

Le Groupe ETC et les Amis de la Terre lancent une compétition publique de design et de dénomination afin de tourner les projecteurs sur la présence de produits issus de la biologie synthétique (manipulation génétique extrême) dans nos aliments.  Faites preuve de créativité et aidez-nous à dénoncer un nouvel ingrédient tout sauf naturel arrivant sur les marchés près de chez vous, ainsi que les effets négatifs probables pour les petits producteurs de vanille.

Dès 2014, un nouvel ingrédient tout droit sorti d’une boîte de Pétri, pourrait s’insérer dans certaine de notre nourriture préférée, de la crème glacée à la tarte aux pommes. C’est une saveur de type vanille produite à l’aide d’une nouvelle technologie de manipulation génétique extrême appelée biologie synthétique. Aucune instance gouvernementale, nulle part à travers le monde, n’a encore enclenché de processus pour évaluer ou réguler cette technologie malgré le fait que son arrivée sur le marché commercial est imminente et pourrait menacer le mode de subsistance de centaine de milliers de paysans cultivateurs de la vanille tropicale ainsi que leurs familles dans des pays tels que Madagascar et le Mexique.

Cette nouvelle saveur de vanille n’existe à aucun endroit dans la nature, mais les compagnies responsables de la mise au point de ce produit sont convaincues qu’il mérite l’étiquette « naturel ». Le Groupe ETC et les Amis de la Terre croient que cette démarche est trompeuse et que les consommateurs ont le droit de savoir la vraie histoire derrière ce nouvel ingrédient génétiquement modifié.

Pendant que les compagnies évitent d’attirer l’attention sur les différences essentielles entre la vanille qui pousse dans une gousse issue d’une fleur tropicale et la substance imitant la vanille produite dans une cuve en acier inoxydable à l’aide de microbes conçus synthétiquement, nous pensons que cette substance mérite un nom qui lui est propre. Nous avons joué avec quelques noms possibles : Vat-nilla? Franknilla? Syn-illa? Et maintenant, nous voulons entendre VOS idées.

Alors, nous avons décidé de lancer une compétition.

C’est le temps d’être créatif. Nous lançons un défi aux designers, artistes, militants, défenseurs des consommateurs et tous ceux qui ont un flair créatif afin qu’ils nous aident à nommer cette « vanille » issue de la biologie synthétique. Comment devrait-elle s’appeler? Donnez-nous son nom, concevez un logo, une étiquette ou une publicité mordante! Un panel de juges votera pour les meilleures dénominations et designs et décernera de fantastiques prix dérivés de la vraie vanille, naturelle.

Comment participer à la compétition :

Lisez-en plus sur la vanille biosynthétique (voir plus bas) et soumettez vos idées en utilisant le formulaire électronique ci-dessous. Si vous avez besoin d’un peu d’inspiration, visionnez notre galerie en ligne. Les propositions seront acceptées jusqu’au 1er février 2014.

Juges : Nous avons demandé à une panoplie d’experts venant des domaines du marketing d’aliments naturels, de l’art, de la publicité et du mouvement global sur l’alimentation de nous aider à noter les différentes propositions.

  • Atziri Carranza – Artiste (Mexique)
  • Claire Pentecost - Artiste et professeure, School of the Art Institute of Chicago (É-U)
  • Ed Gillespie - Fondateur de Futerra Sustainability Communications (R-U)
  • Germán Rodríguez – Fermier, Organisation des producteurs de vanille indigène, Ejido Primero de Mayo (Mexique)
  • Melody Meyer – Vice-Présidente, United Natural Foods and Présidente de l’Association des échanges organiques (É-U)
  • Nnimmo Bassey - Environnementaliste, Poète, Président de Health of Mother Earth Foundation (Nigéria)
  • Patricia Rain, “The Vanilla Queen’ – Auteure and experte sur la vanille. (É-U)
  • Vandana Shiva – Environnementaliste, Activiste, Fondatrice de Navdanya (Inde)

Les prix!

Les gagnants recevront un panier rempli de denrées fabriquées à l’aide de vanille naturelle. Les propositions sélectionnées seront également présentées lors d’une exposition spéciale sur la Biologie Synthétique et la Vanille qui se tiendra en 2014 à Veracruz, au Mexique, un lieu d’origine et de croissance de la vanille tropicale.

Quelques faits importants pour la compétition :

  • La vanille biosynthétique n’est pas naturelle et devrait être étiquetée clairement comme synthétique, artificielle et fabriquée par les humains.
  • La qualifier de naturelle équivaut à tromper les consommateurs.
  • La qualifier de naturelle peut menacer le mode de subsistance des fermiers et les forêts tropicales humides.
  • Aucun gouvernement au monde n’a encore mis en œuvre les moyens pour évaluer et superviser les produits issus de la biologie synthétique, même pas au niveau des produits de soin corporels et des aliments.

Comment soumettre vos designs et vos propositions :

Vous pouvez soumettre vos dessins sous forme numérique (par exemple jpg., tiff., bmp., giff.) en les téléversant à http://www.etcgroup.org/vanilla-competition ou nous les envoyer pas courriel à etc@etcgroup.org en utilisant comme objet : Compétition Vanille.

Les soumissions apparaîtront dans la galerie en ligne une fois qu’elles seront évaluées par un modérateur qui s’assurera de leur caractère approprié. Les propositions venant de tous les pays et des gens de tout âge sont les bienvenues. Si vous avez plus d’une idée, soumettez-les. En téléversant votre design, vous acceptez sa publication en ligne sur le site du Groupe ETC et vous permettez au Groupe ETC et aux Amis de la Terre de l’utiliser dans notre campagne pour stopper la commercialisation de vanille biosynthétique, et à sa publication éventuelle dans divers médias.  Le crédit sera toujours donné à l’artiste.

Qu’est-ce que de la vanille issue de la biologie synthétique?

La biologie synthétique est une forme de manipulation génétique extrême qui devient rapidement la nouvelle frontière en biotechnologie et dans la création de vie artificielle.  Contrairement à la manipulation génétique que l’on connaît depuis des décennies, la biologie synthétique ne dépend pas de la combinaison d’ADN préexistante. La saveur-vanille issue de la biologie synthétique sur le point d’être commercialisée est créée lorsqu’un nouveau code génétique assemblé synthétiquement (incluant des copies altérées de gènes humains) est entré dans un ordinateur, imprimé à l’aide d’une imprimante d’ADN et inséré dans de la levure. À travers un processus de fermentation, la levure manipulée synthétiquement bio-synthétisera alors de la vanilline et d’autres composés présentes dans l’arôme de vanille. Ceci s’effectue dans des cuves industrielles remplies de sucre.

Synthétique ou naturel? Leurrer les consommateurs et pénaliser les fermiers

Malgré le fait que la saveur-vanille est fabriquée à l’aide de microbes créés synthétiquement, qui n’existeront jamais dans la nature, la compagnie suisse qui produira la levure, Evolva et ses partenaires, Saveurs et Fragrances Internationales (IFF) affirment que leur produit est un résultat de procédés naturels et devrait donc être considéré comme naturel. Certaines lois nationales de l’alimentation qui classifient les techniques conventionnelles de fermentation comme processus naturels pourraient en effet permettre un étiquetage en tant que produit naturel, même si le procédé d’Evolva inclut l’utilisation organismes vivants créés synthétiquement.

Alors que les compagnies insistent sur le fait que leur intérêt commercial se résume à prendre une part du marché de l’extrait de vanille synthétique et artificielle (dérivé de la pétrochimie ou d’autres matériaux, certaines déclarations officielles contredisent cette affirmation en soulignant que l’étiquette naturel est très important, l’élément clé en fait. Intentions à part, une étiquette en tant que produit naturel mettrait inévitablement la saveur de vanille biosynthétique d’Evolva en compétition directe avec la vanille naturelle dérivée du fruit de l’orchidée vanille, celle-ci dépendant d’un écosystème tropicale intact et d’une culture à forte intensité en main-d’œuvre. Chaque fleur est pollinisée à la main et les gousses contenant les graines sont cueillies, triées et surveillées par des centaines de milliers de petits fermiers dans des pays tropicaux comme Madagascar, Les Comores, L’île de la Réunion et le Mexique. Si le prix ou la demande pour la vanille produite naturellement subit des impacts négatifs du à l’introduction de la vanille biosynthétique d’Evolva et d’IFF, alors ces cultivateurs et leurs familles, ainsi que les forêts tropicales humides qu’ils protègent, encaisseront le coup de l’échec du marché. 

Pour plus d'information sur la vanille biosynthétique de Evolva/IFF (en anglais seulement):

Fichier attachéTaille
PDF icon vanilla_comp_announce_final_13NOV2013.pdf99.49 Ko

Please consider supporting ETC's unique research and advocacy with a tax-deductibe donation. Donate here