La rencontre de la biotechnologie extrême et des énergies extrêmes

en collaboration avec la Fondation Heinrich Böll

L’industrie de la biologie synthétique, qui procède à des manipulations génétiques extrêmes, se distancie rapidement de ses prétentions initiales de nous mener vers un avenir propre, respectueux de l’environnement et sans pétrole. Nombre de cadres et d’entreprises en démarrage du domaine de la biologie synthétique tentent plutôt de s’allier avec des entreprises qui ont des intérêts dans la fracturation hydraulique, le schiste bitumineux et le gaz de schiste. Cette situation renforcera vraisemblablement le modèle économique extractif basé sur les combustibles fossiles, déjà responsable des changements climatiques qui accablent la planète de même que d’autres problèmes environnementaux et sociaux. 

Alors que les industries de la biotechnologie extrême et de l’extraction extrême s’apprêtent à collaborer plus étroitement, les risques sur le plan du climat et de la biosécurité découlant des activités de chacune d’elle se retrouvent de plus en plus intriqués. 

Fichier attachéTaille
PDF icon extbio_extene_a4_fra_4web_v4.pdf636.22 Ko

Please consider supporting ETC's unique research and advocacy with a tax-deductibe donation. Donate here