décembre 09, 2021

Corruption des systèmes alimentaires

Les mauvais sommets sur les systèmes alimentaires

Les mauvais sommets sur les systèmes alimentaires
Notre dernier communiqué explique que le Sommet sur les systèmes alimentaires de l'automne 2021 n'avait pas pour objet de transformer les systèmes alimentaires, mais plutôt d'échafauder une histoire qui consolide et développe la chaîne alimentaire industrielle aux dépens d'autres systèmes alimentaires. Les défenseurs de ce sommet affirment que le « système alimentaire » est brisé, que la croissance démographique et le changement climatique signifient que nous ne serons pas en mesure de nourrir la totalité de la planète et que seuls les nouveaux développements technologiques peuvent nous sauver. Mais il s'agit là d'une histoire soigneusement construite par ceux qui en tireront profit – elle est destinée à permettre l'expansion des modes industriels de production alimentaire contrôlés par les entreprises.

  • Le but sous-jacent de ce sommet était d'établir les paramètres, la voie que les gouvernements choisiront de privilégier, de promouvoir et de financer dans le futur – ainsi que ce/ceux qu'ils rejetteront.
     
  • Le discours du système alimentaire brisé ne concerne que 30 % de la population mondiale alimentée par la chaîne industrielle et occulte le fait que les paysans et petits producteurs nourrissent 70 % de cette population mondiale.


Un véritable sommet remettrait en question l'impact du système alimentaire industriel sur l'alimentation, la santé, le climat et la biodiversité et porterait, au cœur même de ses fondements et préoccupations, les intérêts et la participation significative des personnes qui nourrissent l'écrasante majorité de la population mondiale : paysans, éleveurs, pêcheurs, peuples autochtones et agriculteurs urbains. Ses résultats devraient être pris en compte dans les délibérations du Comité de la sécurité alimentaire des Nations Unies, déjà chargé de répondre aux préoccupations que ce sommet est censé résoudre, et disposant de mécanismes bien établis quant à la participation et à l'auto-organisation des titulaires de droits.

 

Fichier attachéTaille
Icône PDF etc_communique_fr_final.pdf12.75 Mo