Analysis

Documents d'information

S'abonner à Documents d'information

Vendredi 24th Mars 2017

A collection of quotes from members of international civil society in response to the recent announcement of SRM experiments in the US. 

Vendredi 24th Mars 2017

Solar Radiation Management (SRM) describes a set of geoengineering techniques that aim to counter human-made climate change by artificially increasing the reflection of heat from sunlight (solar radiation) back into space. Some advocates have started using the term “solar geoengineering” – but these techniques are not related to solar power production. 

This briefing outlines why SRM -- and SRM experiments -- are a bad idea. 

Cinq décisions-clé pour la COP13 et COPMOP8

Mercredi 23rd Novembre 2016
La biologie synthétique décrit la prochaine génération de biotechnologies qui tentent de manigancer, de re-concevoir, de re-éditer et de synthétiser des systèmes biologiques, y compris tout ce qui concerne le code génétique.

Available to watch on Synbiowatch.org

Mercredi 13th Juillet 2016

What’s the role of synthetic biology in our food system and how does it relate to “climate-smart” agriculture? What are the costs and risks?

Available to watch at http://www.synbiowatch.org/2016/07/outsmarting-nature-webinar/

Une étude de cas

Jeudi 9th Octobre 2014

« Les voies biosynthétiques ont le potentiel de remplacer complètement n’importe quelle source naturelle. »
--Kalib Kersh, analyste de l’industrie, cité dans Chemical and Engineering News, 16 juillet 2012

Vendredi 15th Mars 2013

Lors de la onzième Conférence des Parties, les négociateurs devront considérer de placer un nouveau champ d"activités industrielles sous la supervision de la Convention des Nations Unies sur la diversité biologique (CDB). La biologie synthétique est un secteur en bourgeonnement capable de créer des systèmes génétiques artificiels et de programmer des formes de vie à diverses fins industrielles. Or, il est urgent de mettre en place un cadre de gouvernance efficace pour ce secteur. Voici dix points qui doivent être gardés à l'esprit.

Un document d’information préparé par ETC Group en vue du Sommet Rio+20

Mardi 20th Mars 2012

Les efforts de la communauté internationale visant à résoudre les crises alimentaire, énergétique et climatique tendent tous à considérer la technologie comme étant une importante composante de la solution à ces problèmes. Cet optimisme vis-à-vis de la technologie règne également au sein des débats entourant l’Économie verte et la gouvernance internationale en matière d’environnement. Il est évident que la technologie peut répondre à certains problèmes importants.

Arrêtons la géoingénierie : notre planète n’est pas un laboratoire

Jeudi 22nd Avril 2010

Les sociétés industrielles ont donné lieu à des crises écologiques sans précédent : changements climatiques, épuisement des réserves d’eau potable, accumulation de toxines, effondrement des écosystèmes et accélération de l’extinction des espèces. La transgression des limites naturelles dans le but de réaliser des profits a compromis l’intégrité et la survie de notre Terre. Cette façon de vivre sur Terre est devenue insoutenable. Le bon sens nous dicte de passer à l’action afin de bâtir, au plus vite, une civilisation plus juste ayant une empreinte moins profonde sur la planète.

Souveraineté alimentaire – à la cartel?

Lundi 24th Décembre 2007

Parce que les États n’ont pas su gouverner, les grandes institutions multilatérales de l’alimentation et l’agriculture sont dans le pétrin. Si les États et les secrétariats internationaux ne coopèrent pas, ces institutions subiront des torts irréparables : les multinationales de l’agroalimentaire et les nouveaux philantro-capitalistes vont continuer de combler le vide du pouvoir créé par les États membres de l’OCDE depuis quelques décennies.

Vendredi 15th Juin 2007

Même si les États ont réitéré et renforcé le moratoire des Nations unies sur Terminator (les technologies de restriction génétique, ou GURT) en mars 2006, des chercheurs du public et du privé préparent une nouvelle génération de semences-suicide – des plantes GM (génétiquement modifiées) dont la fertilité peut être activée ou désactivée par des commutateurs chimiques

Pages

Rapports

S'abonner à Rapports

Vendredi 7th Octobre 2016
La biologie synthétique est employée pour créer une plateforme destinée à la production d’arômes et de fragrances prétendument « naturelles » — incluant les huiles essentielles extraites à partir de plantes retrouvées en Haïti. Les entreprises de biologie synthétique visent à produire de petites quantités de composés aromatiques ou odoriférants à forte valeur ajoutée à partir de microorganismes modifiés, qu’elles présentent comme étant une solution de rechange aux coûteux produits végétaux importés ou à leurs succédanés obtenus par synthèse chimique.

La biologie synthétique et l'agriculture intelligente face au climat

Mardi 9th Février 2016

Plusieurs des plus grandes entreprises agro-industrielles de la planète mettent de l’avant l’idée peu développée de l’agriculture intelligente face au climat (AIC) afin de redorer le blason de l’agriculture industrielle et lui donner le qualificatif d’industrie “adaptée au climat”. Ce rapport dévoile la façon dont certains promoteurs de l’AIC adoptent les outils associés à la manipulation génétique extrême appelé biologie synthétique afin de développer un ensemble de fausses solutions à la crise climatique.

en collaboration avec la Fondation Heinrich Böll

Mercredi 9th Décembre 2015

L’industrie de la biologie synthétique, qui procède à des manipulations génétiques extrêmes, se distancie rapidement de ses prétentions initiales de nous mener vers un avenir propre, respectueux de l’environnement et sans pétrole. Nombre de cadres et d’entreprises en démarrage du domaine de la biologie synthétique tentent plutôt de s’allier avec des entreprises qui ont des intérêts dans la fracturation hydraulique, le schiste bitumineux et le gaz de schiste.

Une comparaison entre les systèmes alimentaires industriel et paysan

Mercredi 7th Mai 2014

La face cachée des systèmes alimentaires. Il y a environ cinquante ans, lors du premier Sommet mondial de l’alimentation qui s’est tenu en juin 1963, les Nations unies se sont fait dire que « Nous avons les moyens et la capacité d’éradiquer la faim et la pauvreté de la surface de la Terre de notre vivant – tout ce qu’il nous manque, c’est la volonté de le faire. » Depuis lors, cette phrase est devenue le mantra de tous les sommets de l’alimentation. Les gouvernements n’ont toutefois qu’une connaissance très partielle en ce qui concerne l’approvisionnement et la consommation d’aliments. Cette réalité est d’ailleurs apparue horriblement évidente en 2007, alors que les gouvernements n’ont pas été en mesure de reconnaître qu’une crise alimentaire mondiale se dessinait à l’horizon.

  •  
  • 1 sur 4

For content related to the specific item being viewed or tasks at hand e.g. "Similar content" and search results

 

 

S'abonner à Documents d'information S'abonner à Rapports